• Biographie

     

    Ambroisine Bré, mezzo-soprano, se découvre très tôt une passion pour le chant. Entre les disques de la Callas et les vocalises d’une grand-mère passionnée de chant lyrique, elle s’initie à l’art du beau chant dès son plus jeune âge. Après avoir passé toute sa scolarité au sein d’une structure Maîtrisienne, elle intègre le Département Supérieur pour Jeunes Chanteurs Professionnels du CRR de Paris et y découvre le plaisir de la scène. En 2013, elle intègre le CNSMDP dans la classe d'Yves Sotin et se perfectionne auprès de grands maîtres tels que Michel et Emmanuel Plasson, Sophie Koch, José Van Dam, Teresa Berganza, Christophe Rousset, Anne le Bozec, Jeff Cohen, Dietrich Henschel, Fritz Schwinghammer, Christoph Schnakeartz, Christoph Pregardien lors de Master-Classes.

    Elle participe déjà à de nombreux projets professionnels au cours desquels elle est amenée à travailler avec Eve Ruggieri, Pierre-Michel Durand, Karol Beffa, Johan Farjot, Oswald Sallaberger ou encore Nadine Duffaut.

    L'an dernier, elle était Chérubin dans Le Nozze di Figaro de Mozart dirigé par Alexis Kossenko, "Les Ambassadeurs", mise en scène Galin Stoev pour 24 représentations dans toute la France. Puis, elle chante dans le quatuor soliste du Requiem de Donizetti, direction Leonardo Garcia Alarcón au festival de Saint-Denis. Elle se produit aussi au Petit Palais dans son programme intitulé "Nacht und Traüme" accompagnée par le talentueux Paul Beynet dans le cadre de la saison Jeunes Talents. Dernièrement, elle chante aux côtés de Sabine Devieilhe, Robert Getchell et Alain Buet dans un programme autour de Brahms dans le cadre des Musicales de l'Orne.

    EN JUILLET 2017, ELLE INCARNE LES RÔLES DE LA NYMPHE DES THUILERIES, DE PROSERPINE ET DE CÉPHISE DANS ALCESTE DE LULLY AU FESTIVAL DE BEAUNE AUPRÈS DE CHRISTOPHE ROUSSET "LES TALENS LYRIQUES", ET PARTICIPE À L’ENREGISTREMENT DE L’ŒUVRE QUI SORTIRA PROCHAINEMENT. PRODUCTION QUI SERA REPRISE DÉBUT DÉCEMBRE À L’OPÉRA ROYAL DE VERSAILLES. ON L’ENTEND ÉGALEMENT AU FESTIVAL DE COLMAR LORS D’UN CONCERT EN HOMMAGE À MICHEL PLASSON.

    EN AVRIL PROCHAIN, ELLE FERA LA REPRISE D’UN OPÉRA DE CHAMBRE DE LIONEL GINOUX « VANDA » DONNÉ RÉCEMMENT À L’OPÉRA DE REIMS DANS UNE MISE EN SCÈNE DE NADINE DUFFAUT.
    En 2014, elle se distingue lors du Concours International de Marmande en obtenant le prix Jeune Espoir, le 2ème prix mélodie et le 2ème prix opéra. Puis, elle obtient le Prix d’Excellence du Concours de l’UPMCF 2016. Elle est également lauréate de la Fondation Royaumont. Récemment, elle remporte pas moins de quatre prix au concours Paris Opéra Compétition 2017, lors de la soirée « Les Mozart de l’Opéra » au Théâtre des Champs Élysées : premier prix du Jury, prix Deutsche Grammophon, prix Opera Musica, ainsi que le prix du public.

     

    Dernièrement, avec sa pianiste Qiaochu Li, elles rempOrtent le GraNd Prix Duo dU Concours Nadia et Lili Boulanger et sont Également distinguÉes pour leur interprÉtation du « Sonnet » de Benoit Mernier, oeuvre impOsée pour La 9Ème edition du concours.

     

    Ambroisine Bré est Révélation classique de l'ADAMI 2017 »

     

  • Photos , Soundtracks & videos

    I'm glad to welcome you on my website!

    Take time and Enjoy

    Lied & Mélodie

    Nacht und Traüme - Schubert

    Johan Farjot (Piano)

    Sieben Frühe Lieder - Berg (extraits)

    Pierre-Yves Hodique (Piano)

    Montparnasse - Poulenc

    Johan Farjot (Piano)

    Opéra

    Assis'a piè d'un salice - Desdemone - Otello (Rossini)

    La Habanera - Carmen

    (Bizet)

    Johan Farjot (Piano)

    Ah ! Que j'aime les militaires - La Duchesse de Gerolstein (Offenbach)

    Johan Farjot (Piano)

    Allez, laissez-moi seul - Cendrillon (Massenet)

    Johan Farjot (Piano)

    Parto - La Clémence de Titus (Mozart)

    Johan Farjot (Piano)

    Voi che sapete -

    Le Nozze di Figaro (Mozart)

    Johan Farjot (Piano)

    Que fais-tu blanche tourterelle - Roméo et Juliette (Gounod)

    Johan Farjot (Piano)

  • Projets à venir

    What' is coming soon !

    Concerts

    2 mars : Shéhérazade de Ravel ( Kaunas - Lituanie)

    16 mars : Teatro dei Sensi (Yverdon - Suisse)

    24 mars : Les 1001 Nuits du Classique - Mozart

    Vienne, 1791 : l’année miraculeuse (Bal Blomet-Paris)

    6 et 7 avril : Vanda, opéra de chambre de Lionel Ginoux

    (Avignon)

    10 et 11 mai : Sesto dans la Clemenza di Tito de Mozart (Estates Theatre - Stavovské divadlo - Pragues)

    27 septembre : Les leçons de ténèbres de Couperin (La Réole)

    1er Octobre : Récital à l'Opéra de Bordeaux

  • Dossier de Presse

    Press articles

    Les Noces de Figaro : lancement d'une folle tournée

    "Ambroisine Bré compose quant à elle un Chérubin coquin à souhait" (http://lestroiscoups.fr/les-noces-de-figaro-de-wolfgang-amadeus-mozart-et-lorenzo-da-ponte-les-quinconces-le-mans/)

    "Le Chérubin d'Ambroisine Bré, au mezzo déjà bien rond, ce que l'allure garçonne et l'âge tendre n'indiquaient pas a priori " (http://www.diapasonmag.fr/actualites/critiques/les-noces-de-figaro-lancement-d-une-folle-tournee)
     

    "Encore en formation au CNSMD de Paris, la toute jeune Ambroisine Bré, joli timbre et musicalité délicieuse, campe un Cherubino fort crédible" (Opéra Magasine - Décembre 2015)

    " Le Cherubino palpitant d’Ambroisine Bré "

    (http://www.webtheatre.fr/Les-Noces-de-Figaro-a-Compiegne-et)

     

    "Le Chérubin vraiment juvénile d’Ambroisine Bré, ultra-crédible en travesti (...) sait ombrer de mélancolie une voix prometteuse" (http://www.resmusica.com/2015/12/05/les-noces-de-la-cooperative-a-besancon-mariage-heureux/)

     

    "Le séduisant Chérubin, jeune homme qui a la figure de l’Amour (excellemment joué par la mezzo-soprano Ambroisine Bré)" (http://www.humanite.fr/les-noces-de-figaro-petillent-en-tournee-591974)

    " Un Apér' Opéra Exceptionnel "

    "On a découvert deux formidables chanteuses - et comédiennes -accompagnées au piano par Elisabeth Brusselle. Samedi Ambroisine Bré et Julie Prola ont véritablement enflammé le foyer du public de l’Opéra Grand Avignon. Ambroisine Bré, une mezzo piquante en diable, qui serait une époustouflante Carmen" (http://www.ledauphine.com/vaucluse/2016/02/23/aper-opera-exceptionnel)